Les bénéfices du 70ème anniversaire du débarquement

Le 6 juin 44, de nombreux soldats alliés ont débarqué sur les plages de Normandie pour libérer l’Europe des nazis. Voilà ce que nous avons appris dans nos manuels d’histoire. Les célébrations du 70ème anniversaire du 6 juin 44 ont commémoré ces moments extraordinaires du débarquement. Extraordinaires par l’ampleur de l’opération. Dramatiques par le nombre de victimes parmi les troupes alliés, les troupes allemandes et la population civile. Ces commémorations aux différents endroits historiques de l’invasion alliée servent ce devoir de mémoire que nous nous sommes inscrit pour ne jamais connaître à nouveau les tragédies de la seconde guerre mondiale.

Il se trouve que ce devoir de mémoire est toujours actuel pour deux raisons.

Il est plus que jamais utile quand on observe les conflits actuels à travers le monde dont les plus marquants sont les événements en Ukraine, en Syrie et en Irak. Dans ces 3 cas, les conflits n’impliquent plus des armées traditionnelles de deux camps belligérants mais frappent les populations civiles qui s’opposent entre elles, appellent des combattants venus d’ailleurs. Ces conflits sont complexes et demandent une lecture approfondie pur les comprendre. Enfin, ils sont menaçants pour les autres pays qui les entourent car leurs contours sont difficiles à identifier. Le 70ème anniversaire nous avertit que la tragédie d’un conflit mondial n’est jamais très éloignée de nous.

Cette année, ce devoir de mémoire a pris une option bien différente de celle de nos manuels d’histoire. Si les soldats alliés ont fait œuvre d’un grand sacrifice qu’il convient de saluer, leurs responsables n’avaient pas les meilleures intentions envers la France et l’Europe. L’opposition actuelles entre les dirigeants des deux grandes puissances du monde nous rappelle que ces intentions n’ont pas totalement disparues. Si le régime nazi s’est rendu coupable des pires atrocités, les soldats allemands ou leurs camarades, originaires d’autres pays occupés et enrôlés de force, n’avaient pas grand chose à se reprocher à part d’être dans le mauvais camp. Si les Français pouvaient se réjouir du débarquement annonciateur de leur Liberté retrouvée, ils compteront plusieurs dizaines de milliers de victimes tombées sous les bombardements alliés. 70 années de recul avec les événements nous conduisent à devenir plus objectifs. C’est essentiel pour mieux comprendre nos erreurs.

Je n’oublie pas évidemment tous ces soldats qui ont sacrifié leur vie sur ces plages de Normandie. La visite des cimetières américains, britanniques, canadiens devrait faire partie des programmes d’histoire. Ces soldats avaient pour la majorité d’entre eux une vingtaine d’années. Ils ont donné leurs vies pour défendre notre Liberté. Mais pensaient-ils seulement à cette idée de Liberté, la veille de leur débarquement ? Savaient-ils que si l’homme est capable du pire, dans les instants les plus sombres, il est aussi capable de se transcender ? Certainement ces soldats se disaient qu’ils allaient participer à un événement exceptionnel par son ampleur, par son enjeu et par ses dangers. Ils ont du aller chercher au plus profond d’eux mêmes pour donner un sens à ce qui allait leur arriver et parvenir à obtenir cette volonté et ce courage pour débarquer.

Nous ne les remercierons jamais assez pour ce qu’ils ont fait et aussi pour avoir su nous démontrer que, même aujourd’hui, nous sommes parfois capables du meilleur.

 



Partner Solutions Télémarke... |
Association des maîtres-for... |
Chronique d'une éducatrice ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.ziga2011
| Gala Vendémiaire
| Concept Valley Caraïbes