Bonne Année 2014 : du Bonheur et de la Santé pour tous !

Meilleurs voeux de bonheur et de santé.

Ces souhaits de nouvelle année sont régulièrement adressés à notre entourage, même si l’année écoulée bon nombre d’entre nous constate que les voeux ont été en partie ou pas du tout exaucés.

Pour ce qui concerne la santé, il n’y a pas grand chose à faire contre la maladie ou contre les accidents de tout ordre. Je conseillerai de la prudence et de la vigilance car anticiper c’est prévoir. Or, une petite marge de manoeuvre nous est concédée pour entretenir notre forme, pour soigner notre état général de santé, pour gérer notre stress quotidien. Cette marge, si mince soit-elle, doit être exploitée pour notre plus grand bien.

Pour ce qui concerne le bonheur, je vous conseille de lire le livre de Frédéric Lenoir sur le Bonheur « Du Bonheur, un voyage philosophique » édition Fayard. En résumé, donc de manière très infidèle, je vous rapporte ce qu’il écrit :

Le bonheur est à la fois la recherche du plaisir et du sens à sa vie… Il faut y trouver entre les deux un juste équilibre… entre plaisir et sens, entre l’effet immédiat et le long terme.

C’est aussi une aptitude à vivre les choses du bon côté, à ne pas courir après l’impossible, à distinguer l’essentiel du superflu, à apprendre à être soi-même, à entretenir des relations paisibles avec les autres, à connaitre son vrai bonheur…

L’auteur, en guise de conclusion, nous propose un conte Soufi :

Il était une fois un vieil homme assis à l’entrée d’une ville… Un étranger s’arrête devant le vieillard et lui pose la question suivante,

- « Comment sont les gens qui vivent ici ? »

- « Comment étaient les gens de la ville d’où tu viens étranger ? » lui répond le vieil homme.

- « Egoïstes et méchants, c’est la raison qui m’a fait partir de là-bas ».

- « Alors tu trouveras les mêmes dans cette ville, étranger » lui répond  le vieil homme.

Plus tard une autre personne arrive et pose le même type de question au vieillard.

- « Comment sont les gens de ta ville ? » 

- « Comment étaient les gens de la cité d’où tu viens ? » répond le vieillard

- « Bons et accueillants, j’ai eu de la peine à les quitter »

Le vieil homme répond alors : – « Tu trouveras les mêmes dans cette ville »

Un marchand qui faisait boire ses chameaux à côté, entendit les deux conversations. Il dit au vieillard

- »Comment peux-tu donner deux réponses différentes à la même question ? »

Le vieillard répond l : – « Parce que chacun porte son univers dans son coeur »

De notre faculté à envisager le monde nous trouverons un monde qui lui ressemble…

 



Partner Solutions Télémarke... |
Association des maîtres-for... |
Chronique d'une éducatrice ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.ziga2011
| Gala Vendémiaire
| Concept Valley Caraïbes