Un, deux et trois-zéro…

Après avoir joué les matchs de barrage, voici l’équipe de France de football qualifiée pour le Mondial 2014 au Brésil. Tout d’un coup, les médias portent les joueurs de l’équipe nationale aux sommets de la gloire et du mérite avec autant d’entrain qu’ils les auraient plongés dans les fonds de l’enfer s’ils avaient été éliminés.

Il serait souhaitable que nous ne recommencions pas à glorifier une équipe qui reste très fragile tant les égos, l’immaturité et l’instabilité des joueurs restent encore une réalité. Souvenons-nous également comment un média avait passé le plus clair de son temps à pilonner l’entraineur national de l’équipe de France de 1998, cette très fameuse équipe qui remporta la Coupe du Monde à Paris après avoir le Brésil par 3 buts à 0.

Dans un sens comme dans un autre les médias  portent une responsabilité sur la versalité de l’opinion publique qui change d’humeur selon le bon gré des journalistes. Ils sont responsables de l’énervement du public et du comportement désagréable des joueurs dont le mental demande encore à se renforcer. Ils sont responsables du désamour d’un pays pour une équipe en perte de confiance et de repère. Ils sont responsables d’une propension de certains joueurs à avoir « la grosse tête » comme on dit.

Ils devraient traiter l’information avec un peu plus de retenue.

Les Bleus ont réalisé un exploit en assurant leur qualification inespérée contre l’Ukraine. Ce n’est cependant pas une performance sur l’ensemble de leurs matchs joués avant le Brésil. Du chemin reste encore à parcourir avant d’entrer véritablement dans la compétition de haut niveau, là où on attend réellement les joueurs.

Les médias auront très certainement un rôle important à jouer pour nous conduire, on ne sait jamais, à une nouvelle rencontre France – Brésil.



Laisser un commentaire

Partner Solutions Télémarke... |
Association des maîtres-for... |
Chronique d'une éducatrice ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.ziga2011
| Gala Vendémiaire
| Concept Valley Caraïbes