Bon anniversaire

Voici trente ans la Gauche arrivait au pouvoir. Avec elle de nombreux espoirs voyaient le jour. Certains ont été réalisés comme l’abolition de la peine de mort, la retraite à 60 ans et la semaine à 39 heures. Un plan de relance était lancé à l’encontre des politiques économiques des autres pays européens. C’était risqué et c’était volontaire. Le pays s’accordait des libertés car tout semblait subitement possible.

Aujourd’hui, les médias rappellent l »événement comme s’il s’agissait de la Libération de Paris. A renfort de témoignages des acteurs de l’époque, ils retracent les principaux moments de l’avènement de la Gauche. Empreints de nostalgie, Pierre Bergé et Mathieu Pigasse, riches organisateurs d’un soir, sont à l’initiative d’un grand concert populaire place de la Bastille comme en 1981. On distingue même des descendants de François Mitterrand parmi les candidats à l’investiture pour l’élection présidentielle de 2012.

Quelques années après le 10 mai 1981, la Gauche a déçu. C’est peut être même assez logique, car porteuse d’espoir elle ne pouvait que générer de la déception prise en étau entre les affres de la mondialisation. On ne peut nier pour autant tout ce qu’elle a apporté à notre pays de progrès social et de valeurs humaines. Alors, certains songent à son retour en fêtant ce trentième anniversaire.

Mais en partant à le recherche d’une Gauche qui n’existe plus, dans un monde qui a considérablement changé, n’est-ce pas encore ici le meilleur moyen de vivre une nouvelle déception ?

Tout reste à inventer, c’est le devoir des politiques.



Laisser un commentaire

Partner Solutions Télémarke... |
Association des maîtres-for... |
Chronique d'une éducatrice ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.ziga2011
| Gala Vendémiaire
| Concept Valley Caraïbes